Retour de l’Amborella : une nouvelle mission réussie !

16 December 2021

Actu

fb_actu_tortues.png

« Une superbe mission de 17 jours avec une équipe de passionnés ! Parfois il y a des coups de fatigue, quand on se lève à 5 heures pour compter les tortues, mais la bonne ambiance et la vie foisonnante des îlots nous motive chaque jour », résume Morgane Reix-Tronquet, chargée de la science au service du parc naturel de la mer de Corail et de la pêche. Lors de cette mission annuelle de suivi de fréquentation des tortues vertes, aux Chesterfield et à d’Entrecasteaux, tortues, oiseaux, poissons, raies manta, requins, dauphins étaient au rendez-vous.

Vendredi 10 décembre, l’Amborella est arrivé à bon port, après 17 jours à parcourir le parc naturel de la mer de Corail. Un retour à Nouméa sans encombre. « On a été gâtés par une mer d’huile. » Morgane Reix-Tronquet livre ses premières impressions. La mission principale était le suivi de la fréquentation des tortues vertes sur les îlots d’Entrecasteaux et des Chesterfield. « Ils sont fréquentés par de nombreuses femelles, nous avons vu deux tortues baguées, nous avons filmé une ponte et avons même assisté à des émergences de bébés tortues », liste-t-elle. Elle précise tout de même que le cycle de la vie c’est également certaines petites tortues victimes de prédation et de la chaleur. Une chaleur toute aussi lourde et pesante pour les équipes.

 

Des activités complémentaires

Outre le comptage des tortues, les équipes ont réalisé un suivi des fourmis électriques, un inventaire des oiseaux marins réalisé grâce à un partenariat historique avec le SCO, des profils de plage pour le suivi du trait de côte et des reportages photos et vidéo de la mission. Elles ont également posé des capteurs de température dans la zone de nidification des tortues, mis en place des panneaux de signalement des réserves et nettoyé les îlots des déchets charriés par la mer.