Ces montagnes sous-marines qui font la richesse de notre mer

08 December 2021

Réglementation

fb_reglementation_montssousmarins.png

Au sein du parc naturel de la mer de Corail, les monts sous-marins constituent de véritables oasis de biodiversité. Mais ces zones sont aussi très convoitées. D'où l'intérêt de se concerter pour mettre en place des mesures de gestion adaptées.

Le plancher océanique n'est pas une plaine sans relief, bien au contraire ! Sous la mer, d'immenses montagnes mesurant parfois jusqu'à 1 000 mètres de hauteur ont sculpté le paysage. Leurs sommets ne dépassent jamais le niveau de l'océan, ils se trouvent même parfois très loin de la surface. Dans le parc de la mer de Corail, les scientifiques ont identifié 95 monts dont le sommet est situé à moins de 1000 mètres de profondeur. Au-delà de leur relief particulier, les monts sous-marins abritent une faune très dense, caractérisée par une forte concentration de pélagiques, notamment des baleines à bosses et des poissons profonds comme des vivaneaux. Dans ces eaux extrêmement généreuses, ils viennent se nourrir de poissons, de calamars ou de zooplancton. 

 

Des zones convoitées

L'un des objectifs du parc de la mer de Corail étant la protection de la biodiversité sur les zones les plus riches, les monts sous-marins font l'objet d'une attention particulière. En 2018, les premières zones sauvages ont été classées et la liste ne cesse de s'agrandir depuis. En 2019, le service du parc, avec l'appui technique de l'IRD, l'institut de recherche pour le développement, et la contribution du comité scientifique du parc, a élaboré une synthèse des connaissances de ces monts sous-marins. Ces données constituent une base indispensable pour mener à bien les discussions permettant l'élaboration de mesures de gestion sur ces espaces très convoités.

En effet, les monts sous-marins, de par leur richesse en biodiversité, peuvent constituer des zones intéressantes pour les activités touristiques comme le whale watching, ou pour la pêche profonde. Il est donc primordial de mettre en place des mesures de gestion spécifiques afin de protéger ces milieux particuliers, tout en prenant en compte les activités de chacun.