Une campagne photo et vidéo réussie à d’Entrecasteaux !

12 February 2020

Évènement

L'équipe au complet de la campagne photo et vidéo organisée par la DAM en décembre 2019 à Entrecasteaux (c) DAM-NC SPE

L'équipe au complet de la campagne photo et vidéo organisée par la DAM en décembre 2019 à Entrecasteaux (c) DAM-NC SPE

La première campagne photo et vidéo, organisée par la direction des Affaires maritimes, en décembre dernier aux atolls d’Entrecasteaux, dans le parc naturel de la mer de Corail, s’est déroulée sous les meilleurs auspices. Des conditions météorologiques favorables, une faune marine et terrestre au rendez-vous, des soirées lumineuses sous la pleine lune et un coucher de soleil mémorable !

Durant 13 jours, les six spécialistes de l’image sélectionnés pour la campagne, ont pu filmer et photographier l’exceptionnelle biodiversité de la réserve. « Le temps de navigation fait prendre conscience de l’immensité du Parc et de son éloignement des zones habitées », ont raconté Chloé et Adrien, qui ont filmé en 360. « Seules les liaisons satellite fonctionnent là-bas ! ont-ils ajouté. Ce fut une chouette expérience à vivre, car de nos jours cela n’arrive jamais. » Amandine, photographe spécialiste de la photo macro, a vécu des moments inoubliables : « Ce fut ma première fois pour beaucoup de choses. Et puis, c’était mon rêve de me retrouver au milieu de l’océan. »

« Des clichés mémorables ! »

Embarqués à bord du catamaran Te Fetia, aux côtés de l’équipage composé du skipper Michel Fondère, du matelot Ambre Galleron, du cuisinier Charles Moreau et du moniteur de plongée Martial Basiaux, Amandine, Chloé, Mathieu, Adrien, John et Thomas venus de Métropole, ont emmagasiné des souvenirs qui resteront à jamais gravé dans leur mémoire. « Il y a vraiment de belles choses là-bas ! C’est un lieu qui échappe à la mise en boîte du monde moderne », a confié Chloé. « Avec les tortues, c’était magique. Je n’avais jamais vu un banc de carangues aussi important ni une patate encerclée par autant d’alevins ! » « Cette rencontre nous a permis de réaliser des clichés mémorables », a enchaîné Mathieu, photographe sous-marin !

L’entraide et la bonne entente ont prévalu durant tout le séjour. « Je dirais même qu’une complicité est née entre nous et qu’elle existe encore aujourd’hui », a avoué Mathieu. « S’il y avait un problème technique, a répliqué Amandine, on se prêtait le matériel, et on discutait toujours de ce qu’on avait vu ou vécu. »

Muets d’émotion à leur arrivée à la marina de Port Plaisance, ils sont rentrés avec le sentiment  d’avoir vécu une expérience professionnelle unique. Après plusieurs jours de tri et de sélection, le résultat est à la hauteur des espérances… Au total, des dizaines d’heures de vidéo et un peu plus de 2 500 photographies terrestres et sous-marines. Une partie de ces réalisations va permettre d’enrichir les actions de sensibilisation et d’information sur le parc naturel de la mer de Corail initiées par la direction des Affaires maritimes au profit des Calédoniens.