Atolls d'Entrecasteaux

Dans cet espace maritime d’une superficie de 1,3 million de km2 , on trouve au nord de la Grande-Terre : l’îlot Huon, l’îlot Fabre, l’îlot Leleizour et l’îlot Surprise qui forment les atolls d’Entrecasteaux inscrits sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis juillet 2008. Toute l’aire protégée des atolls d’Entrecasteaux est classée en réserve naturelle. Elle abrite un site de pontes des tortues vertes. Le nombre de femelles venant pondre sur les Récifs d’Entrecasteaux chaque nuit serait estimé à 364 (comptage effectué en 2015). Entrecasteaux est également un des sites majeurs pour la conservation des oiseaux marins. On estime le nombre de couples nicheurs reproducteurs à 30 000, et le nombre d’espèces nicheuses à 12. 

logo_unesco_entrecasteaux_decouvrir.png
Carte avec les zones protégées

Carte avec les zones protégées

L’îlot Fabre est une réserve naturelle. Ce qui signifie que certaines mesures sont en place pour préserver et maintenir son équilibre. Les activités liées à la chasse, à la pêche professionnelle sont interdites. L'accès est ouvert uniquement aux sociétés de transport nautique touristique agréées. L'accès aux plaisanciers est soumis à déclaration préalable (ici la version en anglais) et l'accès aux scientifiques soumis à autorisation.

Entrecasteaux, Nicolas Petit

Entrecasteaux, Nicolas Petit

Ilot Fabre, atolls d'Entrecasteaux, DAM SPE

Ilot Fabre, atolls d'Entrecasteaux, DAM SPE

Ile Huon, DAM SPE

Ile Huon, DAM SPE

Ile Surprise, DAM SPE

Ile Surprise, DAM SPE

L’îlot Huon est la 2e réserve naturelle terrestre. Les mesures en place (ici la version en anglais) sont identiques à celle de l'îlot Fabre. 

Ilot Leleizour, Pierre Bachy, SCO

Ilot Leleizour, Pierre Bachy, SCO

Ilot Leleizour, atolls d'Entrecasteaux, David Ugolini, SCO

Ilot Leleizour, atolls d'Entrecasteaux, David Ugolini, SCO

 L'îlot Leleizour et la partie végétalisée de l'îlot Surprise sont classés réserves naturelles intégrales terrestres. Il est donc interdit d'y pénétrer et de se livrer à toute activité liée à la chasse et à la pêche. Quant à l'autre partie de l'îlot Surprise, elle est classée en réserve naturelle. Les recommandations sont détaillées dans un document dédié à la sensibilisation du grand public.

DES VISITES ANNUELLES

Pour mieux connaître cette zone éloignée et inhabitée, le service de la pêche et de l'environnement marin (SPE) de la direction des Affaires maritimes y mène, chaque année depuis 2007, une mission de 12 jours en décembre, à la période de ponte des tortues vertes. L’équipe se rendant sur place est composée de dix personnes réunissant l’équipage du navire Amborella et les associations, telles que l’association pour la Sauvegarde de la Nature Néo-Calédonienne (ASNNC), la Société Calédonienne d’Ornithologie (SCO), le WWF, Conservation International (CI), l'Aquarium des lagons.  

Ces visites annuelles sur le site permettent de suivre l’évolution des pontes des tortues, de la fréquentation des oiseaux et de la végétation sur les 4 îlots du site. En fonction des résultats, la Nouvelle-Calédonie peut aider à décider des mesures toujours plus adaptées à la conservation de ce milieu. D’autres missions sont également organisées telle que le suivi des récifs et l’entretien de la station météorologique.  

Visite annuelle (décembre) à Entrecasteaux, DAM SPE

Visite annuelle (décembre) à Entrecasteaux, DAM SPE

Tortue verte, atolls d'Entrecasteaux, Nicolas Petit

Tortue verte, atolls d'Entrecasteaux, Nicolas Petit