Le comité de gestion

LE COMITÉ DE GESTION DU PARC NATUREL, C'EST QUOI ?

C'est en mai 2015 (28 mai), que le premier comité de gestion du parc naturel de la mer de Corail a été mis en place, suivi en juin 2015 (26 juin) par la tenue du premier bureau du parc (groupe de travail préparant le contenu validé par la suite par le comité de gestion).
2015 est donc l'année du commencement pour l'élaboration du plan de gestion. Conformément aux termes de l'arrêté du gouvernement, le comité de gestion est composé de quatre collèges : institutions, associations environnementales, coutumiers et socio-professionnels.

Chacun de ces collèges est composé de huit membres, ce qui donne un total de 32 membres. Il peut aussi comprendre des personnes qualifiées. Le secrétariat est assuré par la direction des Affaires maritimes de Nouvelle-Calédonie.

Sternes nereis et sternes à nuque noire, Pierre Bachy, SCO

Sternes nereis et sternes à nuque noire, Pierre Bachy, SCO

SES MEMBRES

Les membres du comité de gestion sont désignés pour une durée de 5 ans par décision du haut-commissaire et du président du gouvernement qui le coprésident. Afin de mieux appréhender les enjeux du parc naturel, les membres, répartis dans des collèges ou des groupes d'acteurs ont été accompagnés et informés. Puis, des règles de fonctionnement ont été adoptées pour favoriser transparence et efficacité. Les quatre collèges sont :

Les membres du comité de gestion en séance, DAM SPE

Les membres du comité de gestion en séance, DAM SPE

Le 4ème comité de gestion, décembre 2016, DAM SPE

Le 4ème comité de gestion, décembre 2016, DAM SPE

  • Les institutions : le haut-commissaire, le président du congrès, le président de l'assemblée de la province des Iles Loyauté, le président de l'assemblée de la province nord, le président de l'assemblée de la province sud, le président du sénat coutumier, le président du conseil économique social et environnementale.
  • Les coutumiers : le président de l'aire coutumière Ajië Aro, le président de l'aire coutumière Drehu, le président de l'aire coutumière Drubea Kapumë, le président de l'aire coutumière Hoot Ma Waap, le président de l'aire coutumière laai, le président de l'aire coutumière Nengoné, le président de l'aire coutumière Paicî Cèmuhi, le président de l'aire coutumière Xârâcùù.
  • Les acteurs socio-professionnels : le président de l'Union maritime, le directeur de la SAS Sudiles, le directeur général de Total Pacifique, le président du Syndicat des Industries de la Mine, le président de la Confédération des Pêcheurs Professionnels, le président de la Fédération des Pêcheurs Hauturiers, le président du Syndicat des Activités Nautiques et Touristiques, le gérant de l'agence Kenua.
  • Les acteurs de la société civile : le président de l'association Action Biosphère, le président de l'Association pour la Sauvegarde de la Nature Néo-calédonienne, le directeur du programme Nouvelle-Calédonie de Conservation International, le président de l'association Corail Vivant-Terre des hommes, le président de l'association Ensemble pour la Planète, le directeur du programme Global Ocean Legacy-The Pew Charitable Trusts en Nouvelle-Calédonie, le président de la Société Calédonienne d'Ornithologie, le directeur du bureau Nouvelle-Calédonie de l'Organisation mondiale de protection de la nature France.

SON FONCTIONNEMENT

Le comité de gestion est une instance consultative qui émet des avis sur la mise en oeuvre du plan de gestion, son évaluation et tout sujet en lien avec la gestion durable du parc naturel de la mer de corail.
Tout avis du comité de gestion doit faire l'objet d'un consensus entre les membres présents. C'est-à-dire qu'au moment où l'avis est rendu il y a absence de toute objection. En cas de désaccord au sein du comité de gestion, la question est soumise au haut-commissaire et au président du gouvernement. Il est en outre ouvert à une représentation régionale ou internationale avec avis consultatif.

Des groupes de travail peuvent être créés sous l'égide du comité, en concertation avec les services du gouvernement et les différents partenaires techniques et scientifiques concernés. Par exemple, en nouvembre 2015, les acteurs se sont répartis en quatre groupes de travail consacrés aux enjeux écosystémiques du parc. Puis, en mai 2016, ces travaux ont conduit à formuler les objectifs du plan de gestion au nombre de quinze.

LES DEUX GROUPES DE TRAVAIL DU COMITÉ DE GESTION

Le comité de gestion doit être assisté par deux groupes de travail. Le premier est dénommé comité scientifique. Il sera habilité à formuler des recommandations à l'intention du comité de gestion mais aussi d'autres groupes de travail. Le deuxième est dénommé comité d'harmonisation. Il sera chargé d'harmoniser les activités et les programmes de l'Etat, de la Nouvelle-Calédonie, des Provinces à l'égard du parc.